La Nouvelle Orléans

Vous vous souvenez, en janvier nous sommes partis à Orlando. Nous en avons profité pour prendre un vol interne et aller faire un tour en Louisiane à la Nouvelle Orléans !

IMG_6628

C’est une endroit qui m’a toujours attiré : le jazz, mardi-gras, toute cette culture « française »… Le voodoo (boooouh!!)

Nous avons passé un peu moins d’une semaine là bas et ce voyage là était assez différent de nos road-trips habituels car enceinte et en pleine période de nausées nous avons dû beaucoup nous reposer.
Clairement je pense avoir fait du 21h-11h tous les jours niveau dodo ! Une vraie marmotte!!

Nous avons quand même visité la ville, en particulier le quartier français qui je dois l’avouer vaut le détour : l’architecture est vraiment unique avec tous ses balcons! Par contre hormis quelques noms de restaurants ou de rues, ils ne parlent pas du tout français. Ils ont l’impression que si et sont tout fiers de te sortir des mots… qui ne veulent rien dire en français haha! Je pense qu’ils parlent plutôt un vieux créole mais pour nous c’est totalement incompréhensible !

Le reste de la ville est assez contrasté : certains endroits sont très très pauvres. Je pense que depuis l’ouragan le contraste est encore pire mais clairement certaines rues n’ont aucun trottoir, des trous béants un peu partout, les maisons sont ravagées… J’avoue avoir un peu eu peur les premiers jours. Je ne me sentais pas très en sécurité en passant dans ces endroits mais on s’est vite rendu compte que les locaux sont adorables. Le genre qui te disent bonjour dans la rue en te souriant. Vraiment la richesse qu’ils n’ont pas matériellement ils semblent l’avoir intérieurement.
Je mettrais un bémol sur le quartier français où là c’est rempli de touristes qui viennent enterrer leur vie de garçon/de jeunes filles dans des bars où l’alcool est à un prix dérisoire et où dans des rues les gens sont saoules très tôt ! Apparemment c’est THE place to be pour picoler pas cher …

Certains autres endroits par contre sont une vraie palette de peintre : les maisons sont ultra colorées (à la créole), c’est superbe à voir. J’ai adoré les lampes extérieures aussi : avec des vraies flammes, je me croyais dans une autre époque !

Nous avons eu la chance d’y aller durant la période de Mardi Gras. Je dis la chance car nous pensions que les festivités ne duraient qu’une journée : le jour de mardi gras. Une fois sur place nous nous sommes rendus compte qu’en fait cela dure 2 semaines et que ça commençait lorsque nous y étions !
Nous nous sommes d’ailleurs fait surprendre par une parade dans le quartier français !

Clairement les gens là bas sont fous de Mardi Gras ! Nous avons été logé une partie de notre séjour chez une américaine. Imaginez le plus gros cliché que vous ayez en tête sur les américains : c’était elle. Enorme (je suis pas aussi méchante en général mais là j’ai pas d’autres mots), à peine capable de monter les 3 marches de son perron. Avec des tonnes de sachets de fast food dans sa voiture, qui nous a trouvé complètement fous de marcher 15min pour aller au supermarché. Son frigo vous ne voulez même pas savoir, passant des heures devant son ordi situé devant sa télé et ayant un chien qui en 3 jours (et comme j’étais épuisée, on était quand même beaucoup sur place ces 3 jours) n’est pas sorti du tout dehors. Elle l’enfermait même dans sa chambre et le tapait lorsqu’il aboyait.
Bref… J’étais soulagée de partir à la fin.

Tout ça pour dire que nous sommes allés avec elle voir une parade au début de notre séjour chez elle. Elle en parlait comme de la meilleure activité au monde.
Et vu la tonne de personne qu’il y avait je pense qu’elle n’est pas la seule à voir les choses comme ça ! Le but étant d’arriver 3h en avance avec sa petite chaise, de s’installer le long de la rue et d’attendre.
Au bout d’un moment les chars commencent à défiler ainsi que les écoles, les restaurants du coin, les pompiers, la police … Nommez les tous, ils y sont tous. Hormis regarder les costumes ce qui plait le plus aux gens c’est ramasser des colliers.
Car tout l’interêt de Mardi Gras c’est d’avoir le plus de collier de perles possible autour du cou.
Les gens mendient donc des colliers et ceux qui défilent les jettent à la foule.

1h c’est drôle mais ça dure des heures et des heures et des heures !! ça a commencé à 14h, nous, tannés, nous sommes partis à 19h et je pense que ça a continué jusqu’à minuit facilement.

Les gens sont fous !!

Parfois les chars jettent des gobelets en plastique ou des fausses pièces et là c’est le pugilat!!

La parade qu’on a bien aimé c’était celle dans le quartier français car elle était à pied uniquement (impossible de faire passer des chars dans ces rues là) et petite. Là c’était drôle.
Bref, on a vraiment ressenti cette culture du gaspillage et cette boulimie à vouloir avoir toujours, toujours et toujours plus nous a mis assez mal à l’aise.

D’ailleurs ce n’est pas la seule chose qui nous a mis mal durant ce voyage. Dès notre arrivée on a trouvé les gens trop gentils. On s’entend on vit au Québec, on a l’habitude des gens gentils. Non, là c’était du style que tu marches dans la rue, tu passes dans un endroit étroit et il n’y a pas de place pour 2. A chaque fois les gens s’écartaient et s’excusaient.
Comme s’ils s’excusaient de marcher quoi.
Que tu te pousses par politesse, ok mais s’excuser ?
On trouvait ça un peu bizarre.

Puis nous sommes partis 2 jours hors de la ville, en Louisiane. On voulait voir les plantations, le Mississippi, s’imprégner un peu plus de la culture.

Nous sommes allés visiter Oak Alley plantation. Si le décor vous dit quelque chose c’est qu’elle a servi de lieu de tournage pour nombre de films tel qu’entretien avec un vampire par exemple.

IMG_6613-2 IMG_6617
Le site est superbe, rien à dire. Par contre en faisant la visite guidée de la maison nous nous sommes sentis de plus en plus mal : clairement on nous a expliqué que grâce à l’esclavage les propriétaires avaient pu s’offrir tout ça. On nous a montré comment un petit garçon faisait le ventilateur debout dans le coin de la salle à manger durant les repas pour que ces bonnes gens n’aient pas trop chaud, etc, etc…
On avait l’impression que la guide regrettait que cette « belle période » soit finie.

Une fois la maison des maitres visitées le tour s’arrête bien qu’il reste encore beaucoup de choses à voir, en particulier dans le fond du terrain là bas : les cabanes des esclaves. Des cahiers avec leurs valeurs marchandes, les punitions qu’on leur infligait, leurs « lits, pardon planche de bois …
Et là on s’est rendu compte qu’autant du côté des blancs que du côté des noirs il y avait encore dans cette région une forte influence des coutumes passées et que c’était peut-être pour ça qu’en ville les gens s’excusaient de marcher « sur notre trottoir ».

IMG_6618

Bref ce voyage aura vraiment été à double face : d’un côté le jazz, la musique, l’ambiance qu’on imagine tous de la Nouvelle Orléans et d’un autre une pauvreté, une idéologie de la domination des blancs encore bien présente qui nous a laissé un goût amer dans la bouche.

Et puisque j’en suis à faire un article un peu moins enjoué qu’à l’habitude, je vous le fini par une image du Mississippi : moi qui rêvait de mettre mon pied dans le fleuve en chantant Tom Sawyer et bien je me suis vite ravisée !!

IMG_6619

Publié dans Voyages | Tagué , , | Laisser un commentaire

La chambre de bébé

J’écris cet article lors de ma 37ème semaine. La chambre est enfin finie !
Par contre vous ne verrez ça qu’après sa naissance car on peut voir son prénom sur certaines photos😉
On vous laisse le suspens jusqu’au bout héhé !

La chambre de bébé qui était au départ notre chambre d’amis/débarras/dépotoir/pièce sans vie a dû subir une transformation totale avant d’être prête à accueillir la petite.

Déjà les murs étaient bleus. Si on avait eu un fils ça aurait été simple mais là il a fallut repeindre !
Nous avons décidé de faire 3 murs blancs et un mur rose pâle. Je peux vous dire qu’on en a bavé pour la peinture ! Enfin… Jérémy surtout car moi j’ai aidé seulement pour la première couche. Après mon corps refusait😦
4 couches en tout pour couvrir tout ce bleu mais les résultats sont là, la peinture est top !

La décoration c’est moi, Jérémy a validé tous les points mais pour une fois l’ingénieur c’était moi😀
J’ai voulu quelque chose de doux, exit donc toute couleur foncée. Je voulais aussi du rêve et de la féérie dans cette pièce. C’est pourquoi on peut y retrouver des clins d’oeil à Alice aux pays des merveilles, Peter Pan et Harry Potter (of course!).

Pour les peluches et le mobile je les ai fait faire par Pantoufle de verre qui est une créatrice québécoise que j’adore. Vraiment je pourrai acheter toute sa collection tellement je trouve que ce qu’elle fait est sublime.

Vous pourrez apercevoir sur les photos plusieurs choses :
– Le coin Montessori de Babydousia (même si je sais que vous allez lire ça après la naissance je ne peux vraiment pas encore écrire son prénom😀 ) avec le premier mobile que nous lui proposerons et qui a été fait par son papa❤

– Le tipi qui est un gros craquage de sa maman et qui pourra servir de cachette pour les futures aventures de mademoiselle. Aussi je l’imagine comme le coin lecture.

– La couverture en crochet faite par ma mère (encore merci !), la couette poisson faite par la grande soeur de mon amie Marion et la peluche Licorne de Moi, Moche et Méchant. Peluche que nous avions acheté à Orlando, au parc Universal, à 9 semaines de grossesse donc car j’étais tellement persuadée que notre bébé était une fille que je me suis dit qu’il fallait que je la prenne à ce moment là.

– On peut voir la veilleuse licorne qui illuminera ses nuits (merci Mathieu et Amandine!)

– Le coin bibliothèque (avec le livre des contes <3) qui manque par contre des petits livres de bébé que je vais recevoir d’ici quelques jours. Sans oublié le cheval à bascule fait main que j’ai chiné sur internet et que j’ai eu pour une poignée de pain ! Je l’adooore !!

On ne le voit pas sur les photos mais nous avons aussi installé la chaise berçante sous la fenêtre pour que bébé puisse regarder le suncatcher pendant les tétées🙂

Au début nous allons faire dormir la petite en co-dodo. Nous avons un deuxième lit que nous avons trafiqué afin de le coller au lit de mon côté. Grâce à ça pas besoin de se lever la nuit toutes les 2 à 3h pour aller chercher bébé dans sa chambre. J’aurai juste à tendre les bras et je pense qu’au début je vais apprécier. Par contre je veux aussi l’habituer à dormir dans sa chambre, c’est pourquoi je pense lui faire faire les siestes là bas.

Nous avons aussi un parc pour le haut de l’appartement où elle pourra dormir lorsque je serai occupée dans la cuisine par exemple. Comme nous avons acheté un cocoonababy je pense qu’il sera assez facile au début de la transporter un peu partout pour ses siestes🙂

Son tapis d’éveil aussi sera en haut, de même que le transat !
Ne cherchez pas la table à langer : elle est dans notre salle de bain car ça me semblait quand même bien plus pratique que dans la chambre !

Voilà, j’espère que son espace vous plaira autant qu’à nous. Personnellement à chaque fois que j’entre dans cette pièce je suis toute émue mais bon moi j’ai mes hormones pour excuses haha !

IMG_7527

Publié dans Babydousia | Tagué | 1 commentaire

Protégé : Ma grossesse en images

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publié dans Babydousia

Festival Mural 2016

Enceinte ou pas il était hors de question pour moi de louper le festival mural de cette année!
Rappelez-vous, il dure 2 semaines et des artistes viennent faire des fresques géantes sur les murs de la rue Saint Laurent mais aussi aux alentours de celle-ci car ça commence à manquer de place héhé !

J’adooooore le street art alors nous sommes allés y faire un tour le dernier jour avec Mr Bidou. Bon j’avoue qu’entre le soleil, la chaleur et la côte j’ai cru mourir au retour mais ça en valait la peine. Nous avons pu y découvrir encore de très belles oeuvres cette année.

Nous n’avons pas pu accéder ce jour là à certaines fresques (visibles uniquement sur achat d’un pass pour rentrer dans une zone « VIP »). J’ai donc décidé d’y retourner seule quelques jours plus tard afin de pouvoir les contempler. Je suis partie un matin où la température n’était pas très élevée et où le ciel était gris. De chez nous ça fait une jolie marche de 45min quand même pour se rendre au point précis des murales qu’il me manquait. En milieu de route forcément il s’est mis à pleuvoir à torrent !!
Comme je suis chanceuse la pluie a cessé au moment où je suis arrivée devant les murales😀
En tout cas, ça m’a fait une belle balade de 2h et un joli prétexte pour aller manger dans mon restaurant préféré qui se trouve justement dans le quartier  !

Place aux images maintenant :

Publié dans Montréal | Tagué | 1 commentaire

Pourquoi nous avons décidé d’accoucher à la maison

Quelques uns le savaient, les autres le découvrent : non je n’accoucherai pas à l’hôpital.

J’écris cet article à 35 semaines mais vous ne le lirez qu’après la naissance de la petite.
Pourquoi ? Parce que je sais que certains, mal informés ou ayant des opinions différentes des nôtres tout simplement, vont me qualifier de folle et qu’à la veille de l’accouchement on a pas besoin de ça🙂 (puis on sait que les mamies vont arrêter de respirer en apprenant ça alors j’attends un peu).

Pourquoi je l’écris avant d’accoucher alors? Car si le bébé est trop en avance ou s’il y a des complications je devrai aller à l’hôpital. Je préfère donc écrire ça avant de savoir si tout va bien se passer ou non : j’ai encore l’esprit clair !

Premièrement j’aimerai insister sur le fait que NOUS avons décidé. Ce n’est certainement pas un choix que j’ai fais seule ou que j’ai imposé à Jérémy. Il me semblait évident que même si c’est moi qui vais faire le gros du travail ce jour là, Jérémy est d’une importance capitale et a totalement son mot à dire. Nous en avons parlé très tôt : dans les 2 premières semaines de grossesse je pense. Je lui ai exprimé mon sentiment, nous avons regardé ensemble un documentaire (que je conseille d’ailleurs aux gens intéressés par le sujet « The business of being born »), nous nous sommes renseignés sur le processus et nous sommes tombés d’accord en très peu de temps. Jérémy avait en effet le même sentiment que moi.

Démystifions l’accouchement à domicile :

Non, je ne vais pas accoucher toute seule dans une botte de foin qu’on aura spécialement monté au 4ème étage de notre immeuble pour l’occasion.
Non, je ne prends pas des risques inconsidérés en mettant la vie de mon bébé en danger.
Non, il n’y aura pas une hippie avec de l’encens qui me chantera des mantras et invoquera l’esprit de la terre pour m’aider à accoucher.

Bon ok… Il n’y aura pas uniquement une hippie xD

Comment ça se passe alors ?

Déjà il faut être suivi par une maison de naissance. Rappelez-vous, ici 2 choix : gynécologue/pédiatre et infirmières ou sage-femmes (pas « hippies », « sage-femmes » comme en France à l’hôpital, avec un diplôme et des années d’études) en maison de naissance.

Pour être suivi par une sage femme il y a des conditions à remplir : pas d’antécédents, pas au dessus de 40ans, pas de grossesse multiple etc, etc…

Une fois acceptée en maison de naissance on a 3 choix : accoucher à l’hôpital avec sa sage-femme (mais sans médecin donc), accoucher à la maison de naissance dans des chambres ou accoucher à domicile si le domicile est correct pour un accouchement (assez d’espace, sorties dégagées en cas de nécessité …)

Pour l’accouchement à domicile « Arianne » notre sage femme attitrée est venue cette semaine visiter notre appartement afin de voir s’il respectait les conditions. Elle a aussi apporté une première boite d’affaires médicales qu’elle a laissé ici. Car oui, elles viennent à 2 pour l’accouchement et elles apportent tout le matériel nécessaire en cas de problème. Elles ont de quoi réanimer le bébé, perfuser la maman en cas d’hémorragie …

En plus de ça avec Jérémy nous avons choisi de demander à Justine, notre haptonomiste de venir nous accompagner le jour de l’accouchement car c’est une personne en qui j’ai énormément confiance et qui je sais va arriver à m’aider à me calmer au moment où je vais perdre pieds.

Pour pouvoir accoucher à la maison il y a encore quelques conditions : je dois être à 37 semaines (donc encore 10 jours, je croise les doigts!!), le bébé doit être bien positionnée (c’est bon elle est déjà engagée même) puis le jour J, si le travail dure trop longtemps et que ça devient un soucis pour le bébé, si y’a le moindre problème : on part à l’hôpital.

Clairement c’est très sécurisé. Elles ne prennent aucun risque.
Moi je ne m’inquiète pas : plus du 3/4 des accouchements sont normaux et se passent bien donc pourquoi médicaliser ça d’emblée alors que c’est quelque chose qu’on pratique depuis des centaines et centaines d’années ?

On en vient donc à « pourquoi on accouche à la maison? » :

Car on veut un accouchement naturel. J’ai entendu des choses à l’hôpital tel que : « Pfff, j’ai fais un accouchement naturel, c’est limite s’il y avait pas de l’encens et de la musique de hippie… » ou « Tel médecin fait des épisiotomies à toutes les femmes, c’est comme ça ». Sans parler des pratiques gynécologiques : le point du mari (true story, une amie à moi l’a eu récemment) par exemple.
Et cette surmédicalisation de la grossesse ! C’est ridicule !! Prise de sang aux mois, toucher vaginal à chaque rdv, test de glucose où on te provoque une hyperglycémie pour voir comment tu réagis … Bref.

Personnellement j’ai eu ma prise de sang en début de grossesse et un toucher à 35 semaines car la sage femme ne sentait pas la tête du bébé (puisqu’engagée) et voilà. Merci, tout va bien, pas besoin de me faire 25 examens.

Ensuite je ne veux pas de péridurale. Alors là pareil… J’en ai entendu… « Mais t’es folle !! On peut éviter de souffrir alors pourquoi avoir mal? », « on est plus à l’âge de pierre! » Bla-bla-bla.
Vous avez pas remarqué comment la nature est ultra bien faite? Comment tout s’imbrique quand on la dérègle pas? Pourquoi on souffre à votre avis alors? Juste parce que mère nature est sadique?
Nop. On a mal car celà va libérer des hormones, comme une dose de drogue x 1000 qui vont servir à créer l’attachement entre la mère et son bébé. C’est ultra important. Et oui c’est bien fait.

Même si on met ça de côté la péridurale fait qu’on ne sent plus les contractions. Donc t’es là, allongée (dans une position absolument pas faite pour accoucher d’ailleurs, juste faite pour que le médecin soit confortable) et il faut que tu pousses pour sortir ton bébé sauf que tu le sens pas. Donc tu pousses n’importe comment et tu déchires. Et tu mets ton enfant en danger car tu pousses mal. Et on arrive aux forceps, ventouses bref toutes ces choses extraordinaires qui me font cauchemarder.

Donc la péridurale non merci.

Sauf que. Sauf que quand t’es suivie à l’hôpital si ton bébé est un peu en retard ou si ton travail est trop long : on te déclenche (ben oui, on peut pas te garder 24h dans la salle d’accouchement, c’est pas rentable hein). On te balance une hormone qui va créer les contractions, hop une petite intra-veineuse! Sauf que comme ce n’est nullement naturel les contractions vont être x100. Et là ben je comprends qu’on prenne la péridurale:/
Ces contractions trop importantes peuvent créer une détresse foetale car oui le bébé est totalement comprimé par elles.

Et là si ça va mal on s’en va sur une césarienne.

C’est une réaction en chaine malheureusement et elle n’est bonne pour personne.
Alors afin de prévenir tout ça on a décidé d’accoucher à la maison oui.

Je n’ai pas non plus parlé de ton pouvoir décisionnel en milieu hospitalier, ce moment où on te dit en gros que t’as pas le choix car sinon c’est le bébé qui va en souffrir et qui fait que tu n’es plus qu’un pantin et qu’au lieu de vivre ton accouchement tu le subis.

Bref. Je sais que je suis assez intense sur mes idées vis à vis de l’hôpital. En même temps, en 5 ans de diplôme j’en ai vu de belles…
Je sais aussi que je suis pour aller à l’hôpital s’il y a des complications mais juste pour ça car l’hôpital c’est pour les gens malades, pour les problèmes. Les gynécologues sont très bons et ont été formés pour les grossesses pathologiques mais en ce qui concerne une grossesse normale je préfère laisser ça aux pro : celles qui ont fait des 100ènes d’accouchements normaux et qui ne vont pas me médicaliser outre mesure.

Maintenant je dis tous les jours à la petite qu’elle doit attendre le 8 août pour sortir de là, qu’on sera mieux à la maison elle et moi (et papa aussi), que je lui dirai quand elle peut venir mais que pour le moment elle est pas finie déjà et c’est trop tôt pour maman aussi !
Je croise mes doigts et je vous ferai un retour sur l’accouchement dans un prochain article🙂

Publié dans Babydousia | Tagué , | 2 commentaires