Le forfait mobile

Après quelques jours à Montréal, le temps de s’acclimater et de faire les premières démarches essentielles, nous avons décider d’aller en boutique acheter des forfaits pour nos iPhones. L’élément déclencheur a peut être été l’ouverture de nos comptes en Banque (nous y reviendrons) lorsque la banquière nous a demandé de lui envoyer un document par internet. Malins nous avions enregistré le document sur mon téléphone, moins malin je me suis mangé 30€ de roaming (hors forfait data) pour juste ce papier…

Il ne fallait pas jouer.

Il ne fallait pas jouer.

Il était temps d’agir…  Le choix au niveau des opérateurs à Montréal est assez pléthorique :

  • Il y a les principaux opérateurs historiques comme Bell et Roger  chez qui appels illimités partout au canada et internet à 1go revient à 85$ environ
  • Les opérateurs low cost ou les offres ne sont pas simples à comprendre ou pas claires comme Public Mobile qui offre un forfait à 30$ illimité mais seulement dans la province de Montréal et surtout qui ne supporte pas la 3G de nos téléphones (merci Marian d’avoir regardé)
  • Et l’opérateur Fido, qui est notre choix, nous offre un forfait bien pratique avec téléphone et SMS illimité, internet 1Go pour 45$ par mois sans engagement. On peut également recevoir des appels de France sans frais et faire des SMS vers la France. Par contre la dame au bout du fil nous a dit qu’on ne pouvais pas vous appeler… On utilisera Skype.

Il y a aussi des petits pièges à éviter pour nous Français. Montréal est très Francophone mais dès qu’on parle de facture c’est un modèle anglo-saxon qui fait son apparition… Par exemple dans un forfait classique les appels reçus sont décomptés du forfait au même titre qu’un appel émis. La messagerie vocale est rarement incluse dans le forfait, c’est une option tout comme l’affichage du numéro (enfin je crois car je n’ai toujours pas bien compris ce point là). Et enfin le Canada étant un grand pays les communications ne sont pas toutes au même prix en fonction d’un appel interurbain ou provincial.

Les démarches d’ouverture sont très simples, il suffit de se rendre dans une boutique. En ce qui concerne Fido il y en a beaucoup en ville et la prise en charge est rapide. Nous avons donné nos cartes de crédit et nos passeports, puis notre adresse et enfin on pouvait choisir les 4 derniers chiffres du numéro. Je n’avais pas réfléchis à l’avance alors du coup j’ai pas un numéro de premier choix 😦 Par contre le truc sympa c’est que Vénusia et moi avons le même numéro à 1 chiffre prêt. Du coup moi qui n’ai jamais réussi à mémoriser son téléphone français, je n’ai plus d’excuses. Cerise sur le gâteau on s’est fait parrainer par Marian qui a gagné 50$ et nous 25$ chacun. Je pense qu’on a plutôt bien géré notre affaire au final.

2 dernières choses (Troll inside) :

1) Fido utilise des chiens pour toutes leurs publicités (leur logo est une niche) et franchement les chiens c’est quand même bien moins awesome/cute/LOL que les chats….

Publicité Fido

Publicité Fido

2) Si vous voulez avoir nos numéros canadiens faites un email ou un message Facebook, mais pas un sms sur nos numéros Français ça ne servirait à rien.

Bye à bientôt pour une nouvelle histoire.

Cet article a été publié dans Vie pratique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s