Retour sur les bancs d’école

Et oui !

Je suis allée trouver un bloc note à 5$, j’ai remis la main sur mon bic 4 couleurs, j’ai repris mon cartable bob l’éponge… ok faut pas déconner quand même. Enfin, l’idée est là : c’est reparti pour rester assise des heures durant à écouter des intervenants blablater wouhouuuu !!!
Heureusement ce n’est que pour 10jours…

Honnêtement le premier jour j’ai eu très très peur : c’était du théorique concentré, rébarbatif au possible où ils nous ont expliqué en 8h des notions que les étudiants québécois voient en 45heures de cours.
L’angoisse !! Surtout pour moi qui A-DORE l’école.

Depuis ça va mieux, on fait du concret avec des enseignements sur notre pratique quotidienne. C’est bien plus parlant et intéressant pour nous.

Nous sommes un groupe de 10 français qui allons dans des services différents à partir de mercredi et dont 2 autres comme moi partiront par la suite en santé mentale. Depuis mardi nous sommes couplés avec 20 CEPI, sous entendu des étudiants québécois qui ont passé leur examen mais qui attendent encore leur diplôme de l’ordre et qui vont être en stage pendant 30jours contre 75 pour nous.

Je ne suis pas encore allée en service mis à part pour visiter alors pour le moment je ne peux parler que de ce qu’on nous apprend et c’est déjà un autre monde !!!

Quand on vient ici il faut en fait oublier complètement notre pratique française parce que ça n’a rien à voir.
Ici l’infirmière passe la majeur partie de son temps à « évaluer » le patient, en l’auscultant (chose que seul les médecins font en France) et à faire des transmissions. Elle fait aussi des gestes techniques mais ça n’a pas l’air d’être un gros bout de son travail. Pour cela il y a l’infirmière auxiliaire qui elle ne fait que de la technique : distribution des traitements sauf IV et la plupart des soins sauf ceux étant considérés comme à risque.

L’infirmière auxiliaire est responsable de l’acte qu’elle fait mais pas du patient a contrario de l’infirmière.

Enfin il y a le préposé aux soins qui lui s’occupe de l’hygiène du patient et de son alimentation. Ce qui nous a interpelé c’est qu’ici le préposé ne sait pas le diagnostic du patient, nous n’avons pas le droit de le lui communiquer. Nous devons simplement lui donner des consignes genre « ne pas mobiliser tel ou tel membre », « doit rester en position demie assise » …

Dans le service où je vais aller il y a 80 infirmiers, infirmiers auxiliaires et préposés pour 50 patients. Ce qui fait en gros par quart 3 soignants pour 5 patients, ce qui est FOU pour nous français.

Il y a aussi quelques trucs assez dingues pour nous comme le nombre de tubulure.
En France nous avons la tubulure à 3 voies (mise en principale et où on peut brancher une autre tubulure), celle a 1 voie, la rallonge pour les seringues électriques et la tubulure à transfusion sanguine.
Ici en tout il y a … 10 tubulures mdr! MAIS QU’EST-CE QUE C’EST ? o_O

Pareil, les antidouleurs ici ne sont jamais, hormis les bolus de Morphine, donnés par voie veineuse, c’est que par voie orale, rectale ou intra-musculaire … Dingue !

J’ai aussi eu mes tenues, finalement blanches et beiges, ma carte d’accès (car oui on a une carte d’accès avec photo, code barre, numéro d’employé…) et je vais d’ici mercredi faire mon fit test.
Encore un truc dingue ça : en France lorsqu’un patient est contagieux par voie aérienne on se met un masque avant de rentrer dans sa chambre. Là où j’ai bossé on n’avait qu’un type de masque, qu’on se mettait vite fait sur la tronche et voilà. Ici ils ont 8 sortes de masque et tu dois aller à la prévention des risques essayer les masques, faire un test d’étanchéité et une fois qu’on t’a trouvé le bon masque pour ta morphologie du visage on te remet un code barre avec la référence du masque et tu ne peux porter que celui là car c’est le seul qui te protège vraiment.

J’en ai des 100ènes comme ça… C’est vraiment la planète Mars comparé à la France mais c’est top, on voit plein de nouvelles choses et même s’il va falloir bosser à fond pour réussir ce fucking stage c’est très enrichissant.

Je me languis malgré tout le week-end car se lever à 6h15 le matin tous les jours quand on a des c**s de chats qui font bordel toute la nuit c’est épuisant.
Du coup on est des petits vieux depuis lundi : lever 6h15, coucher 21h30 et on ne fait rien à part travailler, réviser pour moi, et manger… Vivement qu’on reprenne le rythme !

DSC06192

le jeu des tubulures : y’en avait sur tous les murs de la salle de cours et fallait dire à quoi elles servaient. Autant vous dire que les frenchies nous avons été bidons!!

Cet article a été publié dans Vie quotidienne. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Retour sur les bancs d’école

  1. dominique lagrue dit :

    as tu rencontré un genre de docteur house ?… ca m’intéresse…

  2. v3nusia dit :

    Non pas encore bien qu’il y en ait un qui m’a emplâtré contre un mur hier matin mais il s’est excusé après alors bon.
    Si j’en croise j’te le dirai mais ici les gens sont plutôt gentils alors y’a pas trop de chances…

  3. benchips dit :

    Tu vas partir en santé mentale ? Les hommes en blancs t’ont retrouvé alors..? Courage Vé, au moins ce que tu apprends est intéressant j’imagine, bientôt les tubulures (j’ai appris un mot aujourd’hui) n’auront plus de secret pour toi !

  4. Cassie dit :

    Faudra m’expliquer ce qu’est un tubulure ! En tout cas je suis presque contente que tu suives encore des cours , haha ! Bon courage 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s