DIY – 2ème trouvaille

Ben oui, on se rapproche du mois de novembre et de son légendaire temps de merde donc on n’aura pas trop d’un deuxième « do it yourself » non ?

Cette fois-ci, on complique le jeu :

IMG_0973

Que faire avec de l’argile blanche, du sel de guérande, de l’huile essentielle de menthe et une baguette chinoise ?

Le bicarbonate sur la photo est là car je l’utilise à part pour la même fonction 1 fois par mois 🙂

Tic, tac, tic, tac, tic, tac, tic, tac …

Je vous aide ?

Du dentifrice !!

« Enfermez-la ! » :p
Cette fois la recette vient du site Better than butter dont je suis amoureuse, oui oui je n’ai pas peur de le dire !

Je ne vais pas vous mettre la photo de mon tube de dentifrice, à peu de choses près on a, je pense, tous le même : de la pâte à dents avec une liste d’ingrédients longue comme mon bras et pas forcément très bons pour notre santé.
Ben quoi ? ça se saurait si la pub ne nous mentait jamais…

Je vous quote les petites recherches que la rédactrice de ce blog a fait sur les produits de nos dentifrices :

« Pour commencer, j’ai juste relevé quelques ingrédients d’un tube de dentifrice du commerce.
 Aqua, hydrated silica, glycerin, pvm/ma copolymer, sodium lauryl sulfate,aroma, cellulose gum, sodium hydroxide, sodium fluoride, carrageenan, triclosan, sodium saccharin, CI 77891

  • Aqua : eau
  • hydrated silica : c’est un abrasif. En effet, pour supprimer les taches à la surface les dents, les industriels utilisent ce composé qui est présent dans la quasi-totalité des dentifrices du commerce. Son pouvoir abrasif est très important, et peut, sur le long terme, abimer très fortement l’émail. De plus, il le fragilise et le rend poreux, ce qui facilite donc l’incrustation des taches… Vous avez dit cercle vicieux?
  • glycerin : aussi appelé glycérol. C’est un alcool, qui donne le goût sucré au dentifrice et il joue aussi un rôle d’humectant, c’est à dire qu’il maintient le taux d’eau dans le produit, et de lubrifiant.
  • pvm/ma copolymer : un émulsifiant, également utilisé dans certains emballages alimentaires
  • sodium lauryl sulfate : c’est un très fort dégraissant. Il était autrefois autorisé dans les shampoings et savons, mais sont utilisation a été arrêtée car il desséchait trop les muqueuses.
  • sodium hydroxide : c’est une produit irritant et corrosif pour la peau, les yeux et toutes les muqueuses. Il est normalement manipulé avec des protections en laboratoire… De plus, il augmente le pH des cours d’eau et représente ainsi un grand danger pour la flore et la faune
  • sodium fluoride : ce composé permet un apport de fluor. Cependant, l’utilisation du fluor est très controversée, puisqu’il est déjà présent dans l’eau, le sel et certains laits infantiles, et qu’on peut avoir des symptômes d’empoisonnement aigu au fluor à partir de 0,1 à 0,3 mg/kg de poids corporel, alors qu’on estime la dose minimale de fluor mortelle à 5mg/kg[1]. Ces symptômes peuvent être des nausées, des maux de tête, des vomissements… L’OMS elle-même recommande d’éviter l’ingestion et l’exposition à plusieurs sources de fluor et de surveiller sa concentration[2]. Un excès de fluor peut également provoquer une fluorose dentaire. Finalement, le lien entre fluor et baisse de caries dentaires est très discuté[3].[4][5]
  • carrageenan : c’est un extrait d’algues, comme la mousse irlandaise, qui permet de gélifier, d’épaissir et d’émulsifier le produit. Il peut avoir de graves conséquences si il est consommé en trop grandes quantités, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) le reconnait comme possible cancérigène[6].
  • triclosan : c’est un anti-bactérien et un anti-fongique, qui est reconnu comme perturbateur endocrinien[7]
  • sodium saccharin : un édulcorant, pour donner le goût sucré au dentifrice
  • CI 77891 : autrement dit, dioxyde de titane. Il permet d’opacifier et de rendre le dentifrice blanc. Il est notamment utilisé dans les peintures, et le CIRC le reconnait également comme possible cancérigène[8].

S’ajoutent à cela colorants, arômes en tout genre…  »

ça donne envie hein ?

Passons donc à la pratique !

Ingrédients :
2 càs d’argile blanche ultra-ventilée
1/2 cc de sel marin fin non raffiné 
3 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (optionnelle)
un peu d’eau
un petit bocal propre et sec
une cuiller ou une baguette pour mélanger (dans mon cas c’est la baguette qui a gagné!)

Comme je n’avais pas envie de courir partout pour trouver du sel FIN non raffiné j’ai utilisé mon GROS sel de guérande que j’ai passé au hacheur/mixeur/puréeur à tout faire que j’ai.

IMG_0974
TADAM ! Du sel fin 😉

On mélange l’argile et le sel et on ajoute l’eau progressivement pour faire une pâte homogène. Une fois que la consistance est bien pâteuse on rajoute l’huile essentielle.
Voilà… 3 min : c’était dur !

IMG_0976

Parlons du gout : on est habitués à avoir la bouche ultra mentholée avec nos dentifrices classiques. Voir même anesthésiée si on prend le « fraicheur extrême ».
C’est sur que la première mise en bouche est différente de ce qu’on connait haha! Le secret est de ne pas s’en mettre sur la langue. Mais le petit gout d’argile et de menthe poivrée est vraiment sympa et même Jérémy qui pourtant au début m’a regardé comme si j’étais E.T (téléphoooone) a testé et n’a pas été dégouté par la chose.
Par contre ça ne mousse pas. C’est surprenant au début. Et pas besoin d’inonder notre brosse à dent avec de l’eau, juste un peu avant de mettre la pâte dessus ça suffit.

Efficacité ? C’est dur à dire, je n’ai pas l’impression de puer de la gueule avec ça plutôt qu’avec autre chose, mes dents ne sont pas tombées ni devenues noires et le petit goût de menthe reste assez longtemps ce qui est fort agréable.

Un conseil serait de doubler les doses sinon faudra en refaire toutes les semaines je pense.

Et puisque j’étais sur ma lancée …

IMG_0991

Sucre, farine, poudre d’amande, noix, chocolat, crème de soya, levure… What is it my precious ?

Une crème de jour au chocolat ?
Un gommage ?

Tic, tac, tic, tac …

Et non !!
C’est « juste » un brownie vegan qui déchire grave !!

IMG_0999

Voilà j’ai faim !!

Cet article, publié dans Vie pratique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour DIY – 2ème trouvaille

  1. gama803 dit :

    Je commence tout juste les cosmetiques maison, pour l’enstant j’en suis a faire mon demaquillant, mon demelant, ma creme hydratante et mon gommage pour le corps. Mais petit a petit j’aimerais remplacer les produits industriels du quotidien par des produits maison, et je ne pensais pas du tout au dentifrice, lol ! Alors merci 🙂 ! Et ton browni a l’air bien booon !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s