Costa Rica : Reserve Santa Elena, Monteverde

Jour 5 :
Ce 5ème jour il fallait se lever tôt, je veux dire plus tôt que d’habitude : à 5h15 exactement. Car aujourd’hui nous partions en direction de la réserve Santa Elena pour un tour guidé de 3-4h.

IMG_1798-2

 
Pourquoi prendre un guide alors qu’on paie déjà l’entrée à la réserve? Tout simplement parce que nous autres touristes n’avons pas les mêmes yeux que les locaux.
Notre guide était un naturaliste et nous a fait découvrir tout un tas d’animaux qu’on n’aurait jamais vu de nous même : genre la mini grenouille cachée dans une plante, je me demande encore comment il a réussi à savoir qu’elle était là!
La visite à été géniale, le reste de notre petit groupe était composé de personnes d’une 50ene d’années, passionnés d’oiseaux et très respectueux de l’environnement dans lequel nous évoluions.
En plus de ça, nous avons pu voir nos premiers quetzals et je dois dire que la réputation de ces oiseaux n’est pas surfaite : ils sont sublimes! Tellement qu’ils sont l’emblème du Guatemala. Ici et pour nous en tout cas c’est un peu le graal surtout que dans tout Monteverde il n’y a que 50 couples alors en voir dès la première matinée c’était super.

Après notre visite nous avons décidé d’aller juste à la sortie du parc de Monteverde, dans un petit café pour notre pause de midi. Vous me connaissez, j’ai toujours une idée derrière la tête et si nous avons fais ce petit bout de route c’est surtout car « le café colibri » abrite nombre de ces oiseaux grâce à un système de mangoires et d’eau sucrée qu’ils ont mis en place.
Le colibri est assez difficile à photographier car il se déplace à une vitesse folle : il peut battre 1000 fois ses ailes en une minute. Pour vous donner une idée, une race de colibri fait le trajet Costa Rica – Canada en … 48h!
Réussir à les prendre non flou et en voyant leurs ailes… Disons qu’il faut un peu de pratique 🙂
Du coup mes premiers essaies n’étaient pas terrible et je me suis résolue à revenir le lendemain pour tenter ma chance à nouveau.

L’après midi nous avions réservé une balade près de la réserve santa Elena, via Salvatura aventure, sur des ponts suspendus.

IMG_2044-2

 
On a vraiment aimé car dans la réserve on est au sol et on voit de loin les animaux, alors que là nous sommes à la cime des arbres et ça permet de les voir de plus près.
Au début de notre tour, nous apercevons un couple de quetzals proche de ce qui semble leur nid! Étant donné qu’ils n’allait pas le laisser sans surveillance, ils sont restés un long moment et nous avons pu, cette fois, les voir de proche.

 

IMG_2054

 
C’était un moment assez magique jusqu’à ce que… Jusqu’à ce qu’un groupe de français arrivent.
On dit de nous que nous sommes les pires touristes au monde et sérieusement parfois je suis bien d’accord !
Un groupe de gros boulets, qui arrivent en faisant autant de bruit qu’un troupeau d’éléphants et qui ne fait pas le moindre effort pour baisser le volume sonore lorsqu’ils voient qu’il se passe quelque chose à quelques mètres d’eux. Déjà!
Là dessus, arrivés à notre hauteur, ils sortent leurs iphones pour prendre les dit quetzals en photo et le père dans un gros éclat de rire sort « Oh là là les touristeeeuh! C’est qu’un oiseau hein, vous allez en voir d’autres dans votre vie! »
OMG. Mec, tu viens là pourquoi sans déconner? Je vous jure je l’aurai tué lui et son accent pointu de gros beauf. Sur ce, il prend une photo avec son téléphone et lance un :  » héhé, moi aussi j’peux le faire, vous croyez quoi? »
Bref.
On les a laissé passer devant et même avec une grosse marge histoire d’être certains de ne pas les recroiser.

 

 

 

Au retour à notre hostel, nous avons passé la soirée avec 2 québécoises super sympa et un couple d’allemand voyageant avec leur bébé de 11 mois.
On a croisé beaucoup de couples avec de très jeunes enfants (le plus petit ayant 4mois) et j’avoue que ça m’a rassuré un peu.
J’adore voyager et jusqu’à présent je voyais le fait d’avoir des enfants comme un frein à nos aventures. Surtout depuis qu’on est partis au Québec et qu’on est loin de nos familles et de toute aide probable pour les garder et partir en amoureux. En voyant autant de jeunes parents en voyage, je me rend compte qu’avec un peu d’organisation, partir continue à être possible même avec un petit monstre collé aux baskets.

Cet article, publié dans Voyages, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Costa Rica : Reserve Santa Elena, Monteverde

  1. Marie dit :

    superbe tes photos , tu as raison de les signer pour pas te les faire voler ………………bises .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s