Costa Rica : Parc Manuel Antonio

Jour 10 :

Après avoir finalement fait un génocide de fourmis et vidé la moitié du spray dans la chambre nous avons passé une très courte nuit à cause du bruit intense de la route en bas de l’hostel. Parfois j’avais même l’impression que la moto qui passait aller nous écraser!
Nous en avons donc profité pour partir tôt en direction du parc Manuel Antonio réputé pour son nombre incalculable de singes et de touristes.
Arrivés là bas, un gars en gilet jaune ainsi qu’un genre de ranger nous font garer dans un « parking » terrain vague et nous allègent de 3000 colones.
Sur le court chemin entre le parking et le parc on se fait achaler par de très nombreux vendeurs ambulants. Une fois sur place c’est au tour des « guides » de nous héler pour nous proposer leurs services. Il est 7h30, je suis pas encore réveillée et je commence à être sérieusement de mauvaise humeur.

Habitant au Québec nous n’avons vraiment plus l’habitude de ce genre de comportement et ici, surtout dans cet endroit touristique à mort on se sent comme un porte feuille sur pattes.
Une fois entrés dans le parc, il nous faudra sortir du chemin principal bondé de touristes pour enfin commencer à nous détendre un peu.

Il fait une chaleur à mourir et il est assez difficile d’évoluer dans le parc sans avoir l’air de sortir de la douche. Heureusement il dispose de 3 (en tout cas on en a vu que 3) plages oú l’on peut s’installer et profiter de l’océan.
Nous avons commencé par une toute petite, accessible après une courte randonnée et c’etait parfait car elle n’était que peu fréquentée par rapport à la plage centrale bondée de monde.

IMG_2954

Continuant notre tour nous tombons sur plusieurs familles de singes : des capucins.


En partant nous nous rendons compte que le parking n’était plus du tout gardé, le mec avec son gilet doit passer ramasser la caillasse tous les matins et repartir chez lui les poches remplies le midi, tranquille !
En rentrant nous faisons un arrêt à El avion, un restaurant dont la particularité est d’être construit autour d’une vieille carlingue de Fairchild C-123 et qui propose des sandwichs vegan (hourra!!!).
2 pina colada, bues beaucoup trop vite, plus tard on perdait v3nuSia pour la 2ème fois du séjour. C’est décidé je ne bois plus que des jus de fruit jusqu’à la fin des vacances!

IMG_3109

Cet article, publié dans Voyages, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s