Mon expérience de la clinique

Je suis sans arrêt en train de faire les louanges du Québec et de vous dire oh combien c’est mieux qu’en France…

Mais pas cette fois.

Cette fois on va s’attaquer à l’épineux problème de la santé pour le commun des mortels.
Comme faire pour voir un médecin ?

Avant toute chose, on s’entend que je vous parle d’un médecin de ville et que cet article n’a rien à voir avec le système hospitalier dont je vous ai déjà parlé et qui à mon sens n’est pas pire qu’en France, voir même mieux dans pas mal de point.

Non, là c’est tout autre chose. Là, comme toutes femmes entre 15 et 99 ans, j’avais besoin d’aller voir un gynécologue.
En France ça aurait été plutôt simple : un appel à mon gynéco habituel ou une petite recherche dans les pages jaunes pour en trouver un proche de chez moi, prise d’un rendez-vous d’ici 15 jours à 3 mois et voilà.

Ici n’essayez pas d’avoir un rendez vous avec un gynécologue pour des suivis de routine, ceux-ci sont peu nombreux et l’attente est looooongue.
Un médecin de famille est aussi une chose assez compliqué à avoir au Québec. Il faut se mettre sur liste d’attente et après quelques temps (années) on aura enfin une petite place mais encore faut-il que ce médecin vous convienne… J’ai pas vraiment l’impression que « choisir » son médecin soit possible ici.

Le meilleur moyen reste donc la visite à la clinique où nous trouverons des médecins généralistes, des infirmières et la possibilité de faire certains tests / dépistages.
Il y en a 2 sortes : les cliniques dites publiques et les privées. Dans les publiques on peut y aller sans rendez vous, tout est gratuit du moment qu’on a notre carte soleil, sous entendez la carte vitale d’ici.
Dans les cliniques privées il faut avoir un rendez-vous et bien que certaines consultations médicales soient gratuites, tous les dépistages / examens … eux sont payants (remboursable par la mutuelle si on en a une / si elle est bien.)

J’ai donc choisi d’aller à la clinique publique à 20 min à pied de chez nous.
Pour avoir entendu parler des interminables heures d’attentes, j’ai opté pour l’option « prenez un ticket en ligne » que je trouve géniale : on s’inscrit sur le site de la clinique (pour la modique somme de 3$) et on fait la file d’attente de chez soi. A 8, 5 et 3 patients de la fin on reçoit un sms d’alerte et si on reste sur la page de la clinique on voit même le nombre de patients défiler.

Capture d’écran 2015-07-30 à 14.03.39

La clinique ouvre à 9:00, de même que l’inscription en ligne. Je me suis inscrite à 9:05 et j’étais déjà 24ème dans la file d’attente… C’est vous dire à quel point c’est galère !!

Vu le temps de marche, je suis partie de chez moi lorsqu’il restait 4 patients et je suis arrivée avec 5min d’avance environ. Je suis passée à 15h30. Imaginez si j’étais allée faire la queue devant la clinique à 8h00 !!
Pour être sur de passer dans la matinée, faut se lever très tôt.

Pour l’instant je vous ai raconté le côté « positif » de mon expérience. Ouais …

Une fois sur place, une infirmière me reçoit, me pose des questions et note les raisons de ma venue sur l’ordinateur de la salle de consultation. Elle part et quelques longues minutes plus tard un médecin généraliste arrive.
L’utilité de regarder directement pourquoi je suis là ne lui venant pas à l’esprit, je dois me répéter et contrairement à l’infirmière, lui semble pressé et pas très attentif à ma requête.

Pour l’examen il devra aller chercher l’infirmière afin de ne pas rester seul avec moi… On sent que la peur d’éventuelles poursuites est bien présente, d’ailleurs il ne me touchera quasi pas, ce qui m’étonne un peu pour un examen normalement de palpation.

Je ne vous donnerai pas le détail mais je vous dirai que je suis tombée sur un gros débile (à défaut d’être plus vulgaire que ça dans mes propos) qui m’a énormément effrayé alors que quand même je suis du domaine de la santé et que je savais pertinemment pourquoi je venais : pour une prescription d’examen pour un problème bénin car hélas je ne peux faire ça moi même…
Le mec a été super violent dans ses propos et je suis ressortie de là en pleurs et pas du tout avancée. Pire, j’ai du me battre pour avoir une prescription d’examen et il m’a dit mots pour mots « Si on ne veut rien trouver mieux vaut ne rien chercher! ».

Pour un médecin, sortir ce genre de chose à un patient me fait halluciner !!

Bref, je suis atterrée d’être tombé sur un professionnel aussi peu professionnel surtout que dans mon travail à l’hôpital je suis habituée à beaucoup plus de compétences et de savoir être de la part des médecins que je côtoie.

Cela m’a carrément refroidit sur le fait de retourner un jour là bas et clairement je me suis demandée si j’étais pas mieux de me payer un aller-retour en France pour avoir affaire à quelqu’un de convenable…

Cet article, publié dans Vie quotidienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Mon expérience de la clinique

  1. Dochen Marie Anne dit :

    Ho !!! 😦 et il n’est pas possible de te faire suivre à l’hopital où tu travailles … ?

  2. la grue dom dit :

    Mon dieu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s