Grossesse : semaines 38 à 40

Aujourd’hui (au moment où j’écris en fait) je suis à 40 +1.
Il y a quelques semaines vous m’auriez dis que je me rendrais jusqu’au terme j’aurai rigolé.
J’étais persuadée que j’allais accoucher en avance. J’y croyais dur comme fer ! Pour moi, impossible que j’accouche après le 21 août… et nous voilà le 30 août avec une babydousia toujours bien installée dans mon ventre qui semble trouver que c’est la meilleure place au monde ! En même temps elle ne connait que ça donc on peut pas lui en vouloir 🙂

La semaine 38 pour moi était la semaine de mon accouchement. Avec Jérémy nous avons pris l’habitude de garder l’appartement nickel en tout temps depuis la semaine 35 : rien ne traine, tout est toujours propre, on nettoie, on stock, on se prépare au cas où bébé arrive car nous n’avons pas envie de commencer notre vie à 3 par du ménage !
J’ai donc passé ce début de semaine à arranger toutes les affaires, faire du ménage, finir des conserves… Bref, le jeudi est arrivé et j’étais prête ! L’appartement était prêt, Jérémy avait rangé son bureau (comme tous les soirs, il quitte son bureau comme s’il n’allait pas y revenir le lendemain haha!) et la pleine lune nous faisait un clin d’oeil à travers la fenêtre.

Ok Babydousia : c’est ton moment !

Et puis rien.

Le lendemain : rien.

Et là la frustration de la vie quoi ! J’ai fait mon enfant, j’ai boudé toute la journée !! J’ai boudé à la vie, au fait que mon intuition m’avait menti, que j’étais encore une baleine sur pattes.

Je pense que ça m’a pris quelques jours pour me calmer. J’avais décidé et généralement quand je veux quelque chose je l’ai. Alors dur, dur d’avaler cette pilule.

La semaine 39 j’ai arrêté de bouder, arrêté d’être en mode « passive » et on s’est remis à bouger un peu plus : restau, copains, petits plaisirs de la vie comme si on était encore loin du terme. Je bouge encore super bien donc on sort, marche, on se fait plaisir.
Mais ça c’était la partie émergée de l’iceberg. En dedans c’était moins calme.
Clairement j’en peux plus d’être enceinte et de me sentir handicapée. Oui je bouge mais on s’entend qu’il y a des effets secondaires à la grossesse et même s’ils sont vivables et franchement légers mon corps n’est plus vraiment mon corps.
Bref, j’ai pris la liste de « quoi faire pour déclencher l’accouchement » et je les ai tous fait !
TOUS !!

La petite est très très basse. Si je pose ma main sur mon pubis elle me donne des coups dedans, c’est vous dire ! Je suis dilatée à 1cm, col effacé à 70%… Mais rien 🙂

La sage femme m’a proposé de me faire un décollement des membranes à 40 + 5 jours et je suis allée faire une séance d’acupuncture à 40 semaines pile.

J’essaie de parler à ma fille, de faire de la visualisation, de me connecter à elle et en parallèle je réfléchis (j’aime bien comprendre les choses moi).

J’ai commencé doucement à me demander pourquoi on était aussi pressé ? C’est vrai, de nos jours si t’accouches pas en avance c’est toute une histoire. Le monde entier vient te demander si ça y est environ 5 fois par jour.
En France le terme est à 41 semaines, françaisement parlant donc je ne suis pas encore à terme.
Alors pourquoi la brusquer ? Pourquoi vouloir à tout prix la forcer à sortir alors qu’elle n’est pas prête?
Elle est pas encore née que déjà j’essaie de l’obliger à faire ce que je veux et pas pour son bien mais pour le mien ou encore pire : pour mon plaisir.

Une fois que je m’en suis rendue compte (à 3h du matin après mon 5ème pipi de la nuit) j’ai décidé d’arrêter tout ça.
Donc non pas de décollement des membranes vendredi, je vais retourner faire de l’acupuncture mais pour jouer sur le stress et pas sur l’accouchement et surtout je laisse ma fille libre d’arriver quand elle le souhaite.
C’est sur que si on dépasse la 42ème semaine ça va devenir compliqué car médicalement ils vont m’obliger à accoucher mais on a encore + de 10 jours devant nous et c’est à elle  de me dire quand elle est prête et non à moi de la forcer.

Je me contente donc de lui montrer qu’on est là, qu’on l’accompagnera mais qu’elle est libre.
En attendant on va continuer de vivre normalement, d’ailleurs j’ai 9kg de tomates qui m’attendent pour les conserves de cet hiver 😀

Cet article, publié dans Babydousia, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Grossesse : semaines 38 à 40

  1. Rose-Hélène LANDES dit :

    Hello la nouvelle Maman de Freyja !!
    Alors, plus de questions, que des réponses à ce jour !! Enfin tu peux contempler ta fille et tu comprends tout le temps qu’il a fallu à la nature, à ton corps, pour fabriquer une telle merveille. Ca tient du miracle ces perfections de la petite personne qui se blottit contre toi et te valide en tant que sa Maman. Idem pour Jérémy : ta voie, tes caresses vont te faire reconnaître par cet être si fragile qui a déjà un immense pouvoir sur vous deux.
    Beaucoup de Bonheur à vous trois,
    nous pensons très fort à vous, PROFITEZ BIEN les uns des autres… on vous aime !!!

  2. Diane dit :

    Tu as complètement raison, bravo pour ta prise de conscience … C’est vrai que la fin de grossesse est longue … Mais vois tu ne vais me faire déclencher la semaine prochaine et crois moi j’aimerais tellement mieux accoucher naturellement alors fais confiance et profite de ces derniers instants où elle est bien au chaud dans ton ventre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s