La Nouvelle Orléans

Vous vous souvenez, en janvier nous sommes partis à Orlando. Nous en avons profité pour prendre un vol interne et aller faire un tour en Louisiane à la Nouvelle Orléans !

IMG_6628

C’est une endroit qui m’a toujours attiré : le jazz, mardi-gras, toute cette culture « française »… Le voodoo (boooouh!!)

Nous avons passé un peu moins d’une semaine là bas et ce voyage là était assez différent de nos road-trips habituels car enceinte et en pleine période de nausées nous avons dû beaucoup nous reposer.
Clairement je pense avoir fait du 21h-11h tous les jours niveau dodo ! Une vraie marmotte!!

Nous avons quand même visité la ville, en particulier le quartier français qui je dois l’avouer vaut le détour : l’architecture est vraiment unique avec tous ses balcons! Par contre hormis quelques noms de restaurants ou de rues, ils ne parlent pas du tout français. Ils ont l’impression que si et sont tout fiers de te sortir des mots… qui ne veulent rien dire en français haha! Je pense qu’ils parlent plutôt un vieux créole mais pour nous c’est totalement incompréhensible !

Le reste de la ville est assez contrasté : certains endroits sont très très pauvres. Je pense que depuis l’ouragan le contraste est encore pire mais clairement certaines rues n’ont aucun trottoir, des trous béants un peu partout, les maisons sont ravagées… J’avoue avoir un peu eu peur les premiers jours. Je ne me sentais pas très en sécurité en passant dans ces endroits mais on s’est vite rendu compte que les locaux sont adorables. Le genre qui te disent bonjour dans la rue en te souriant. Vraiment la richesse qu’ils n’ont pas matériellement ils semblent l’avoir intérieurement.
Je mettrais un bémol sur le quartier français où là c’est rempli de touristes qui viennent enterrer leur vie de garçon/de jeunes filles dans des bars où l’alcool est à un prix dérisoire et où dans des rues les gens sont saoules très tôt ! Apparemment c’est THE place to be pour picoler pas cher …

Certains autres endroits par contre sont une vraie palette de peintre : les maisons sont ultra colorées (à la créole), c’est superbe à voir. J’ai adoré les lampes extérieures aussi : avec des vraies flammes, je me croyais dans une autre époque !

Nous avons eu la chance d’y aller durant la période de Mardi Gras. Je dis la chance car nous pensions que les festivités ne duraient qu’une journée : le jour de mardi gras. Une fois sur place nous nous sommes rendus compte qu’en fait cela dure 2 semaines et que ça commençait lorsque nous y étions !
Nous nous sommes d’ailleurs fait surprendre par une parade dans le quartier français !

Clairement les gens là bas sont fous de Mardi Gras ! Nous avons été logé une partie de notre séjour chez une américaine. Imaginez le plus gros cliché que vous ayez en tête sur les américains : c’était elle. Enorme (je suis pas aussi méchante en général mais là j’ai pas d’autres mots), à peine capable de monter les 3 marches de son perron. Avec des tonnes de sachets de fast food dans sa voiture, qui nous a trouvé complètement fous de marcher 15min pour aller au supermarché. Son frigo vous ne voulez même pas savoir, passant des heures devant son ordi situé devant sa télé et ayant un chien qui en 3 jours (et comme j’étais épuisée, on était quand même beaucoup sur place ces 3 jours) n’est pas sorti du tout dehors. Elle l’enfermait même dans sa chambre et le tapait lorsqu’il aboyait.
Bref… J’étais soulagée de partir à la fin.

Tout ça pour dire que nous sommes allés avec elle voir une parade au début de notre séjour chez elle. Elle en parlait comme de la meilleure activité au monde.
Et vu la tonne de personne qu’il y avait je pense qu’elle n’est pas la seule à voir les choses comme ça ! Le but étant d’arriver 3h en avance avec sa petite chaise, de s’installer le long de la rue et d’attendre.
Au bout d’un moment les chars commencent à défiler ainsi que les écoles, les restaurants du coin, les pompiers, la police … Nommez les tous, ils y sont tous. Hormis regarder les costumes ce qui plait le plus aux gens c’est ramasser des colliers.
Car tout l’interêt de Mardi Gras c’est d’avoir le plus de collier de perles possible autour du cou.
Les gens mendient donc des colliers et ceux qui défilent les jettent à la foule.

1h c’est drôle mais ça dure des heures et des heures et des heures !! ça a commencé à 14h, nous, tannés, nous sommes partis à 19h et je pense que ça a continué jusqu’à minuit facilement.

Les gens sont fous !!

Parfois les chars jettent des gobelets en plastique ou des fausses pièces et là c’est le pugilat!!

La parade qu’on a bien aimé c’était celle dans le quartier français car elle était à pied uniquement (impossible de faire passer des chars dans ces rues là) et petite. Là c’était drôle.
Bref, on a vraiment ressenti cette culture du gaspillage et cette boulimie à vouloir avoir toujours, toujours et toujours plus nous a mis assez mal à l’aise.

D’ailleurs ce n’est pas la seule chose qui nous a mis mal durant ce voyage. Dès notre arrivée on a trouvé les gens trop gentils. On s’entend on vit au Québec, on a l’habitude des gens gentils. Non, là c’était du style que tu marches dans la rue, tu passes dans un endroit étroit et il n’y a pas de place pour 2. A chaque fois les gens s’écartaient et s’excusaient.
Comme s’ils s’excusaient de marcher quoi.
Que tu te pousses par politesse, ok mais s’excuser ?
On trouvait ça un peu bizarre.

Puis nous sommes partis 2 jours hors de la ville, en Louisiane. On voulait voir les plantations, le Mississippi, s’imprégner un peu plus de la culture.

Nous sommes allés visiter Oak Alley plantation. Si le décor vous dit quelque chose c’est qu’elle a servi de lieu de tournage pour nombre de films tel qu’entretien avec un vampire par exemple.

IMG_6613-2 IMG_6617
Le site est superbe, rien à dire. Par contre en faisant la visite guidée de la maison nous nous sommes sentis de plus en plus mal : clairement on nous a expliqué que grâce à l’esclavage les propriétaires avaient pu s’offrir tout ça. On nous a montré comment un petit garçon faisait le ventilateur debout dans le coin de la salle à manger durant les repas pour que ces bonnes gens n’aient pas trop chaud, etc, etc…
On avait l’impression que la guide regrettait que cette « belle période » soit finie.

Une fois la maison des maitres visitées le tour s’arrête bien qu’il reste encore beaucoup de choses à voir, en particulier dans le fond du terrain là bas : les cabanes des esclaves. Des cahiers avec leurs valeurs marchandes, les punitions qu’on leur infligait, leurs « lits, pardon planche de bois …
Et là on s’est rendu compte qu’autant du côté des blancs que du côté des noirs il y avait encore dans cette région une forte influence des coutumes passées et que c’était peut-être pour ça qu’en ville les gens s’excusaient de marcher « sur notre trottoir ».

IMG_6618

Bref ce voyage aura vraiment été à double face : d’un côté le jazz, la musique, l’ambiance qu’on imagine tous de la Nouvelle Orléans et d’un autre une pauvreté, une idéologie de la domination des blancs encore bien présente qui nous a laissé un goût amer dans la bouche.

Et puisque j’en suis à faire un article un peu moins enjoué qu’à l’habitude, je vous le fini par une image du Mississippi : moi qui rêvait de mettre mon pied dans le fleuve en chantant Tom Sawyer et bien je me suis vite ravisée !!

IMG_6619

Cet article, publié dans Voyages, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s